Vaud Toboggan fou: mais qui est le responsable?

2018-07-03

Vaud  Toboggan fou: mais qui est le responsable?
Un an après les incidents survenus à Pully (VD), canton et commune se renvoient toujours les responsabilités.

Près d’un an après la série d’incidents au toboggan du Summerslide de Pully (VD), où une dizaine de personnes ont été blessées, la commune et le canton semblent se renvoyer la balle des responsabilités.

Les centres médicaux de la région lausannoise avaient vu affluer les victimes de ce toboggan géant, fin août 2017. Certains poursuivent en justice l’organisateur, Promotion Tools, qui se réfugie derrière les procédures en cours pour ne pas commenter l’affaire. Mais assure que, selon ses analyses, tout était correct lors du Summerslide 2017.

Qu’en est-il des contrôles obligatoires menés par les Services publics dans ce type d’installation éphémère? Deux autorisations ont dû être obtenues pour pouvoir exploiter ce toboggan. Une délivrée par la commune de Pully, la seconde par le canton de Vaud. «La procédure afin de délivrer une autorisation pour ce genre de manifestation a été vérifiée. Aucune défaillance n’a été révélée», répond le secrétariat communal de Pully, précisant que cela «ne concerne pas les spécificités techniques et la conformité des installations».

Or, du côté du canton, on précise que la responsabilité d’une telle installation relève bien de la commune qui l’accueille: «La police cantonale exécute une vérification générale mais pas de contrôle technique», souligne le porte-parole Alexandre Bisenz. C’est à la Ville de le faire.» Quant au principe de précaution, qui aurait dicté l’arrêt de l’exploitation du toboggan le temps d’une enquête, il n’a pas été appliqué car les autorités auraient eu vent trop tardivement des nombreux incidents. (Le Matin)

Créé: 03.07.2018, 11h56



Partager via Whatsapp