VS Y. Buttet: «Ma femme dépérissait et je buvais de plus en plus»

2018-08-15

VS  Y. Buttet: «Ma femme dépérissait et je buvais de plus en plus»
Pour la première fois depuis l'affaire éponyme, le Valaisan de 41 ans raconte, aux côtés de son épouse Laetitia, l'ouragan qui a failli emporter leur famille. Il se livre, comme jamais. Sur l'homme, le mari infidèle, le père et le politicien laminé. Sans rancœur. Sans aigreur.

*Cette rencontre exclusive a eu lieu mardi 17 juillet avant que la justice ne tranche.

Yannick Buttet est tombé amoureux d’une autre. Faible sexe fort. Il n'a pas pu lutter. «Je ne croyais pas que ça pouvait m'arriver. Cette histoire a explosé tous mes repères, toutes mes valeurs, l'essence de mes engagements politiques et, surtout, ma famille.» L'ex vice-président du Parti démocrate-chrétien suisse, l'ex-conseiller national PDC, mais le toujours président de la commune de Collombey-Muraz (VS) ne se cache pas derrière de faux-semblants. A partir de mai 2015, il a entretenu une relation intime pendant plusieurs mois avec une collègue de parti qui vit à Sierre. «Je ne voulais pas d'une maîtresse. Je n'arrivais pas à choisir entre elle et mon épouse. Ma femme dépérissait et je buvais de plus en plus. J'ai aggravé des comportements totalement inadéquats. J'ai merdé. Je n'ai jamais voulu blesser personne. C’est mon erreur, ma faute. J'assume. Je ne demande pas de complaisance.»

«Je ne voulais pas d'une maîtresse. Je n'arrivais pas à choisir.»

Notre journaliste du matin.ch, Evelyne Emeri, a rencontré le couple dans leur maison à Muraz (VS). Un entretien de plus de trois heures. lire la suite

Partager via Whatsapp