Etude Un expatrié en Suisse gagne 200'000 francs

2018-10-11

Etude  Un expatrié en Suisse gagne 200'000 francs
Le salaire proposé en Suisse pour les travailleurs expatriés est le plus élevé au monde selon une étude publiée jeudi par HSBC.

La Suisse confirme son statut de paradis pour les travailleurs expatriés en termes de rémunération. Le salaire qui leur est proposé atteint en moyenne 202'865 dollars (202'516 francs) par année, le plus élevé au monde selon une étude publiée jeudi par HSBC.

Les Etats-Unis et Hong Kong complètent le podium, mais arrivent bien loin avec respectivement 185'119 et 178'706 dollars annuels.

Les personnes qui décident de s'installer en Suisse pour y travailler bénéficient généralement d'une hausse de salaire substantielle, de l'ordre de 61'000 dollars annuels en moyenne, précisent les spécialistes de la grande banque britannique.

L'argent n'apparaît toutefois comme un argument parmi d'autres. Les opportunités de carrière constitueraient la principale motivation pour un déménagement en Suisse, affirme HSBC dans un communiqué. Ce facteur est cité par 35% des participants à l'étude.

Une meilleure qualité de vie apparaît comme la deuxième préoccupation (32%), puis vient le salaire (24%).

La Suisse en tête de liste

Une fois installés sur territoire helvétique, les espoirs tendent à se confirmer, à en croire HSBC. Près des deux tiers (62%) des sondés affirment que la Suisse est un terreau fertile pour doper une carrière et 73% louent la qualité de vie du pays. Les enfants des expatriés partagent en majorité l'avis de leur parents au niveau du bien-être.

«L'étude confirme ce que nous entendons de nos clients. Les raisons professionnelles et financières mises à part, les étrangers qui s'installent en Suisse apprécient la qualité de vie et la stabilité du système suisse», explique Jean-François Bunlon, responsable du marché helvétique chez HSBC Private Banking.

Les clients de la banque britannique placent la Suisse parmi leurs lieux de résidence préférés, voire en tête de cette liste.

La situation des Suisses qui décident de s'expatrier est moins enviable en terme de revenus. HSBC affirme qu'ils doivent subir en moyenne un recul de leur salaire de l'ordre de 6%. Ces citoyens helvétiques apprécieraient néanmoins l'expérience vécue à l'étranger. Ils sont deux fois plus nombreux à créer une entreprise que les autres expatriés.

L'étude HSBC Expat Explorer a été menée auprès de quelque 22'300 expatriés résidant dans 163 pays. Elle est publiée pour la 11e année consécutive. (ats/nxp)

Créé: 11.10.2018, 11h16



Partager via Whatsapp