Suisse Unia veut mieux protéger le personnel de vente

2018-10-11

Suisse  Unia veut mieux protéger le personnel de vente
Le syndicat sonne l'alarme: le personnel employé aux caisses en self-service doit accomplir toujours plus de tâches en moins de temps.

Stress accru, multiplication des tâches, détérioration du contact avec la clientèle: les employés souffrent de la numérisation des caisses des supermarchés. Unia exige une revalorisation salariale et une meilleure protection du personnel.

Le personnel employé aux caisses en self-service doit accomplir toujours plus de tâches en moins de temps, selon une étude de l'Université de Berne, présentée jeudi par le syndicat Unia. Il doit notamment assurer le contrôle et la surveillance, ce qui n'a plus grand-chose à voir avec le métier de la vente.

Le stress augmente et le contact avec les clients devient plus difficile. Les longues périodes de travail debout entraînent des douleurs physiques. «Les innovations techniques doivent aussi se traduire par une revalorisation des conditions de travail et des salaires», a souligné devant les médias à Berne Anne Rubin, responsable du commerce de détail pour Unia.

Pas des agents de sécurité lire la suite

Partager via Whatsapp