Accident de la route 230 morts sur les routes suisses en 2017

2018-11-08

Accident de la route  230 morts sur les routes suisses en 2017
Le Bureau de prévention des accidents (bpa) a publié le rapport Sinus 2018 rendant compte des comportements à l'origine des accidents de circulation.

Etre distrait au volant provoque trois accidents graves par jour. Et ce sont les motards (1047), les cyclistes (818) et les occupants des voitures de tourisme (781) qui subissent le plus d'accidents graves.

Pour 2017, la Suisse fait état de 230 tués et 3654 blessés graves sur ses routes. Les coûts matériels annuels s'élèvent à plus de 4 milliards de francs, apprend-on dans le rapport Sinus 2018, publié jeudi par le Bureau de prévention des accidents (bpa).

Tendanciellement, le nombre des accidents diminue - -87% depuis 1971 pour le nombre de tués -, mais pas de la même façon pour tous les usagers. Au cours des dix dernières années, le nombre de cyclistes victimes d'accidents entraînant des dommages corporels graves n'est pas descendu.

L'augmentation du trafic cycliste représente à ce titre un défi pour les milieux de la prévention. Selon les prévisions, le trafic cycliste va augmenter deux fois plus que le trafic individuel motorisé d'ici 2040.

Jeunes et distraits

Parmi les personnes touchées par un accident en 2017, 1111 ont été grièvement ou mortellement blessées par la faute d'usagers de la route inattentifs ou distraits. Et la distraction est un phénomène lié à l'âge: les 18-24 ans y sont davantage sujets que leurs aînés.

Les accidents graves dus à des refus de priorité sont presque aussi nombreux: cette cause d'accident occasionne également environ 3 blessés graves chaque jour. Ne pas accorder la priorité est même la cause d'accident la plus fréquente à l'intérieur des localités.

Refus de priorité: piétons victimes

Pour 75% des accidents graves qui en résultent, les fautifs sont des automobilistes. Les usagers de la route qui paient le plus lourd tribut à ces refus de priorité sont les piétons, sans compter les motards et les cyclistes: environ 40% des tués à cause d'un tel manquement étaient à pied. Cette proportion est encore plus importante dans les localités.

Une vitesse excessive est chaque jour à l'origine de dommages corporels graves chez deux usagers de la route en Suisse; pour l'alcool, il s'agit d'un usager. Ces deux causes d'accident sont donc un peu moins fréquentes, mais les accidents qui en découlent sont nettement plus lourds de conséquences et ont plus souvent une issue fatale. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2018, 15h32



Partager via Whatsapp