Transport Eurobus supprime un parcours en Valais

2018-12-05

Transport  Eurobus supprime un parcours en Valais
Eurobus Swiss Express adapte déjà ses réseaux de lignes de bus longue distance. Deux parcours, entre Martigny et Sion et entre Coire et Zurich ne seront plus desservis.

Eurobus adapte son réseau en Suisse en fonction du nombre d'utilisateurs. L'entreprise a décidé de supprimer deux lignes, faute d'un nombre de passagers suffisants. Les lignes conccernées par ces mesures sont la liaison entre Martigny et Sion et entre Coire et Zurich.

D'autres itinéraires verront en revanche leur fréquence augmenter et une nouvelle ligne entre Zurich et Lucerne sera créée. Les changements annoncés mercredi par Eurobus interviendront à compter du 9 décembre.

L'entreprise de transports argovienne a ouvert le service le 10 juin dernier. Elle propose par exemple tous les jours des liaisons entre Saint-Gall et l'aéroport de Genève ou entre l'aéroport de Bâle et Lugano via Zurich.

Eurobus passt das Liniennetz an https://t.co/nKLaGdNukb

— Handelszeitung (@Handelszeitung) 5 décembre 2018

Mais certains trajets n'ont pas trouvé preneur. Deux lignes seront donc supprimées «en raison d'un manque de demande», selon le communiqué. À la place, la fréquence sera doublée entre Zurich, Berne et Fribourg et également renforcée entre Zurich et Bâle. Le temps de trajet sera aussi raccourci de 35 minutes à une heure. A partir de décembre, des bus à deux étages accessibles aux personnes handicapées seront peu à peu mis en service.

Comme déjà mentionné dans l'offre de concession déposée en décembre 2017, des liaisons tôt le matin ou de nuit pour les aéroports sont prévues pour 2019. L'Office fédéral des transports, dans sa stratégie 2030, veut augmenter la participation du secteur privé dans les transports publics.

Performance stable

«En tant que pionnier sur le marché du bus longue distance en Suisse, il est difficile de connaître quels trajets vont le plus emprunter les clients. Nous voulons leur proposer une offre correcte qui rentre dans un concept général, qui peut compléter durablement l'offre actuelle de transports en commun», selon le patron d'Eurobus, Roger Müri, cité dans le communiqué.

Il estime que les premiers mois de service ont enregistré une performance opérationnelle stable et que les retours des clients sont positifs. L'intégration de l'offre de bus longue distance dans l'application des CFF, à partir du 9 décembre, devrait aussi participer à la dynamique. Toujours d'après Roger Müri, le partenariat de distribution avec l'Allemand FlixBus, qui a aussi débuté en juin, «a fait ses preuves». Il ne donne toutefois aucun chiffre de fréquentations.

Eurobus, qui appartient au groupe Knecht basé à Windisch, est la plus grosse entreprise privée de bus en Suisse. En 2017, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 125 millions de francs. Elle emploie 500 personnes et dispose d'une flotte de 260 véhicules. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2018, 11h41



Partager via Whatsapp