On célèbre la naissance du premier bébé grâce à une greffe d’utérus d’une donneuse décédée

2018-12-06

On célèbre la naissance du premier bébé grâce à une greffe d’utérus d’une donneuse décédée

La greffe d’utérus est une perspective optimiste pour les femmes nées sans utérus ou ayant subi une ablation, suite à une maladie. En effet, la première greffe utérine réussie a eu lieu en Suède en 2014 et a inspiré plusieurs transplantations d’utérus dans le monde entier.

Naissance d’un bébé après une greffe de l’utérus

Il y a un an, au Brésil, un bébé est né grâce à un utérus transplanté chez une femme. Ce cas a d’ailleurs fait l’objet d’un rapport publié dans la revue The Lancet.

La femme en question présentait une absence utérine congénitale appelée « syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH), tandis que la donneuse d’utérus, âgée de 45 ans et décédée d’un AVC, avait déjà vécu trois accouchements de son vivant. L’opération a duré environ 10h30 et a été suivie d’un traitement immunosuppresseur afin d’éviter le rejet de la greffe.

Entre temps, les ovocytes de la future maman ont été prélevés et fertilisés avec le sperme du futur papa et congelés pour une utilisation post-opératoire. Six semaines après l’opération, la femme transplantée a eu ses règles puis sept mois plus tard, les ovocytes préalablement fécondés ont été implantés.

Finalement, l’opération a permis à la maman de donner naissance par césarienne à un bébé en bonne santé et pesant 2,5 kilogrammes. lire la suite

Partager via Whatsapp