Portraits Keller-Sutter la punk, Amherd la New-Yorkaise

2018-12-06

Portraits  Keller-Sutter la punk, Amherd la New-Yorkaise

Karin Keller-Sutter a un chien, un Jack Russell nommé Picasso, avec lequel elle pose sur son site officiel. Agé de 16 ans, il est devenu sourd. Adolescente, elle était fan de punk, particulièrement des Clash. Enfin elle admet deux péchés mignons, rappelle la «Luzerner Zeitung»: le fromage et les oursons en gélatine.

Avec Picasso.

Viola Amherd

Viola Amherd, 56 ans, est née et a grandi à Brigue, où elle vit toujours. Avocate de profession, la Haut-Valaisanne ne recherche pas les projecteurs et cultive une certaine discrétion. Parfaitement bilingue, elle est célibataire et sans enfants. «Je n’ai jamais eu comme objectif de vivre en couple. J’ai toujours vécu en célibataire. Et c’est très bien. Je suis libre», a-t-elle commenté dans «Blick».

Célibataire mais pas solitaire: la PDC est très proche de sa grande sœur Myriam et de sa nièce Lia – qu’on a vue très émue mercredi lors de l’élection de sa tante. Viola Amherd, est végétarienne. Sur son site officiel, au chapitre loisirs, elle dit son amour des montagnes et des promenades dans la nature, «avec des raquettes à neige ou en nordic walking». La Haut-Valaisanne a enfin une vraie passion pour New York, ville «où chacun peut vivre comme il le souhaite», a-elle noté dans «Blick». Quotidien qui explique que si Viola Amherd n’avait pas été élue, elle serait allée dans la Grande Pomme pour… la vingtième fois.

Après une excursion, le hamac. «Quel meilleur moyen pour se détendre?» sourit Viola Amherd sur son site officiel.

(Le Matin) Créé: 06.12.2018, 13h09 Revenir a l'article

Partager via Whatsapp