Cette bactérie cause des brûlures d’estomac et des ballonnements, voici comme l’éliminer !

2018-12-14

Cette bactérie cause des brûlures d’estomac et des ballonnements, voici comme l’éliminer !

Les troubles digestifs de l’intestin, à l’origine des ballonnements et des gaz, sont fréquents, tout comme les troubles digestifs de l’estomac dont les nausées, les brûlures gastriques ou encore la perte d’appétit. Généralement en cause, une mauvaise alimentation ou des excès alimentaires. Mais saviez-vous que certaines bactéries étaient aussi responsables de ces désagréments ? Explications.

La flore intestinale est constituée de millions de bactéries dont les bonnes bactéries, qui servent au bon fonctionnement de notre organisme. Elles favorisent le développement de notre muqueuse intestinale, synthétisent les vitamines et nous protègent contre les bactéries potentiellement pathogènes provenant de notre alimentation. Mais dès que notre flore intestinale est perturbée, par le stress ou la prise d’antibiotiques par exemple, ces bonnes bactéries ne peuvent plus lutter efficacement contre les bactéries pathogènes. Parmi ces dernières, on retrouve l’helicobacter pylori (H.Pylori).

Il s’agit d’une bactérie qui survit dans le milieu acide de l’estomac. Elle est à l’origine d’une gastrite chronique, d’ulcère de l’estomac ainsi que d’autres maladies gastriques lorsqu’elle entre en contact avec la paroi stomacale. À long terme, elle peut même être responsable du cancer de l’estomac. 

Symptômes : 

Dans la grande majorité des cas, les symptômes courants d’une infection à H.Pylori sont les ballonnements, les vomissements, les nausées, les douleurs abdominales, la fatigue, les brûlures d’estomac, la diarrhée, la mauvaise haleine, l’anémie ainsi qu’une diminution de l’appétit.

Causes :

Cette infection est généralement causée par l’ingestion d’aliments souillés ou de l’eau contaminée. De même, le fait de ne pas se laver les mains après être allé aux toilettes peut provoquer l’apparition de la bactérie. À noter que l’on ne sait pas encore si la transmission directe d’homme à homme, c’est-à-dire par des contacts corporels ou des baisers, est possible.  lire la suite

Partager via Whatsapp