Suisse Le MPC mène ses enquêtes à un train de sénateur

2018-12-18

Suisse  Le MPC mène ses enquêtes à un train de sénateur
Le Ministère public de la Confédération voit ses procédures s'allonger. Au risque d'être dépassé par les délais de prescription surtout en matière de criminalité économique.

Les enquêtes s'accumulent sur les bureaux du Ministère public de la Confédération (MPC). Le procureur fédéral Michael Lauber est entré en fonction en 2012. Or il reste 27 procédures en cours alors qu'elles ont été lancées avant cette date, explique le Tages-Anzeiger dans son édition du 18 décembre.

Le MPC a connu plusieurs déboires dans la criminalité économique. Le dernier échec en date et peut-être le plus cuisant a été infligé au début décembre, lorsque le Tribunal pénal fédéral a rejeté l'acte d'accusation dans la procédure sur la faillite de Fera à Lucerne et de sa maison-mère Blue Steel Holding.

Des années de procédures

Les services de Michael Lauber enquêtent depuis 2010 sur ce dossier. Or dans la criminalité économique, la période de prescription s'élève à 15 ans, ce qui veut dire que l'échéance se rapproche. On parle de plus de 200 millions de francs évaporés dans des exportations fictives. lire la suite

Partager via Whatsapp