Nucléaire Centrale du Bugey: nouvelle plainte de Genève

2018-12-19

Nucléaire  Centrale du Bugey: nouvelle plainte de Genève
Une plainte pénale a été déposée par le canton et la ville contre la centrale nucléaire française située à 80 km de la frontière. Elle représente un risque majeur.

Le canton et la Ville de Genève ont annoncé mercredi avoir déposé une nouvelle plainte pénale contre la centrale du Bugey, en France. L'installation, située à 80 kilomètres à vol d'oiseau de la frontière suisse, représente un risque majeur pour la santé de la population et l'environnement, estiment les autorités genevoises.

Une première plainte pénale avait déjà été déposée par le canton et la municipalité contre l'exploitation de la centrale du Bugey, une des plus vieilles du parc nucléaire français, en mars 2016. En juillet 2017, le parquet du Tribunal de grande instance de Paris avait cependant décidé de classer l'affaire.

La justice française avait notamment considéré que les faits étaient insuffisamment caractérisés. Par cette plainte, Genève applique l'article 169 de sa constitution, qui stipule que les autorités doivent s'opposer aux centrales nucléaires sur le territoire et au voisinage du canton.

Selon le Conseil d'Etat genevois, la plainte fait valoir les fragilités d'éléments essentiels de la centrale du Bugey, les faiblesses de conception de l'installation, les risques sismiques et d'inondation du site où elle se trouve, de fuites de tritium et de la multiplication d'incidents. (ats/nxp)

Créé: 19.12.2018, 17h49



Partager via Whatsapp