Sécurité Risque d’attentat: nos centrales ne sont pas floutées

2019-02-10

Sécurité  Risque d’attentat: nos centrales ne sont pas floutées
Google Earth refuse de flouter les sites nucléaires belges mais l’a fait en France. En Suisse? On juge qu'il n'est pas utile d'agir.

Trois pays, trois situations complètement différentes. La Belgique est en guerre contre Google, qui refuse de flouter ses sites nucléaires sur Google Earth. La France, à l’inverse, a obtenu gain de cause. Et en Suisse? On pense que ce n'est pas important.

Le sujet est d’actualité cette semaine dans le Plat Pays. L’agence fédérale belge de contrôle nucléaire avait estimé que proposer publiquement des images des réacteurs comporte un risque d’attaque terroriste. En octobre dernier, l’agence et le Ministère de l’intérieur avaient donc officiellement demandé à Google de flouter les centrales belges sur Google Earth. Et? Rien. Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem a révélé cette semaine que Google n’a rien flouté du tout. Et n’a même pas pris la peine de répondre aux autorités belges…

Pas de base juridique, pas de floutage

Porte-parole du géant américain en Belgique Michiel Sallaets a expliqué qu’il n’existe pas de base juridique dans le pays permettant de contraindre Google à flouter ces images. «Si ce cadre juridique existait, nous le ferions», a-t-il tranché. lire la suite

Partager via Whatsapp