Suisse Doutes sur une plateforme pour la migration

2019-03-14

Suisse  Doutes sur une plateforme pour la migration
La coopération suisse (DDC) enquête sur une plateforme pour la migration financée par ses soins. Elle n'exclut pas de suspendre le projet.

La Plateforme pour la migration et le développement retient désormais l'attention des autorités fédérales. Non seulement son activité semble sujette à caution mais elle partage ses locaux avec une entreprise privée spécialisée dans la traumatologie.

La plateforme est financée par la Confédération à hauteur de 2,5 millions de francs mais elle fait désormais l'objet d'une enquête menée par la Direction du développement et de la coopération (DDC), qui envisage de suspendre le projet, révèle le «Tages-Anzeiger».

Lien entre les deux entités

Les limiers s'intéressent au patron Peter Urs Aeberhard, qui dirige également l'entreprise «Trauma Healing and Creative Arts Coalition (THAC)». Le Bernois explique dans un premier temps qu'il n'y a aucun lien entre la société et la plateforme mais sur la page Facebook, il est fait état d'un salaire brut incluant les frais de déplacement de plus de 111'000 francs suisses, en prévision de la charge de travail de 45% de THAC GmbH sur la plate-forme de migration. lire la suite

Partager via Whatsapp