Suisse Pas de libération anticipée pour un meurtrier

2019-03-14

Suisse  Pas de libération anticipée pour un meurtrier
Le Tribunal fédéral a confirmé qu'un homme d'origine iranienne purge l'entier de sa peine, soit 19 ans de prison pour avoir étranglé sa femme.

Un homme condamné en 2006 pour meurtre par la justice bernoise doit accomplir l'entier de sa peine de 19 ans. Le Tribunal fédéral a confirmé le refus opposé à sa demande de libération anticipée.

Dans un arrêt publié jeudi, la haute cour considère que le Tribunal cantonal bernois a jugé à bon droit que le condamné présentait un risque élevé de récidive. L'homme d'origine iranienne a refusé jusqu'à présent de suivre une thérapie. En outre, il n'a manifesté ni remords ni prise de conscience.

En décembre 2006, le condamné âgé aujourd'hui de 66 ans avait étranglé sa femme avec un lacet de soulier. Cet ancien juge militaire et judoka avait déjà exercé des violences contre sa famille en Iran. Après sa fuite en Suisse, son autoritarisme à l'égard de son épouse et de ses quatre enfants n'avait fait que croître.

Fraîchement condamné lire la suite

Partager via Whatsapp