Vaud Unia: «Ils m'ont viré comme un malpropre»

2019-03-14

Vaud  Unia: «Ils m'ont viré comme un malpropre»
Le licenciement par le syndicat d'un de ses secrétaires suscite des remous. L'employé contestait sa classification salariale.

Laurent Tettamanti, en charge des électriciens vaudois, a été licencié lundi avec effet immédiat. Avec cinq de ses collègues, il s'est plaint qu'ils étaient engagés en classe 6 à 8, alors qu'ils effectuaient certaines tâches de classe 9 - notamment en commissions paritaires où des décisions importantes sont prises - , ce qui peut représenter des centaines de francs de différence par mois.

Ils ont protesté et menacé de suspendre leurs tâches liées à la commission paritaire. La situation s'est à ce point envenimée que Laurent Tettamanti, probablement le plus déterminé, a été congédié. «Ils m'ont viré comme un malpropre. J'ai eu dix minutes pour prendre mes affaires dans un carton», a-t-il expliqué jeudi à Keystone-ATS, revenant sur des articles du Courrier et de 24 heures.

Nouveau système salarial

Le responsable vaudois d'Unia Yves Defferrard ne peut donner de détails sur ce conflit, en raison de la protection de la personnalité. Mais il précise qu'un nouveau système salarial a été introduit au niveau national en 2016 avec des classifications de tâches très détaillées. Chaque collaborateur a eu la possibilité de faire recours contre son classement. Nul ne l'a fait à Unia Vaud. lire la suite

Partager via Whatsapp