Espagne Elle croit qu'elle a été volée bébé, alors que non

2019-07-11

Espagne  Elle croit qu'elle a été volée bébé, alors que non
L'une des femmes qui s'est battue pour les bébés volés, en Espagne, a appris qu'elle-même avait été proposée à l'adoption par sa mère.

Inès Madrigal, une Espagnole qui fait campagne pour dénoncer le scandale des «bébés volés» a retrouvé sa famille biologique. Elle a découvert qu'elle-même n'avait pas été volée, mais donné volontairement en adoption par sa mère, a annoncé jeudi le parquet de Madrid.

De nombreux Espagnols né sous la dictature de Francisco Franco (1939-1975) affirment avoir été soustraits à la naissance à leur mères biologiques pour être confiés à des familles proches du régime. Les associations de victimes affirment que des milliers de familles ont été touchées.

Les vols auraient d'abord visé les enfants de dissidentes politiques puis, souvent avec la complicité de l'Eglise catholique, des bébés nés hors mariage ou de familles nombreuses. Des milliers de plaintes pour des faits de vols d'enfants n'ont pu aboutir, souvent à cause de la prescription, selon les associations de victimes.

Donnée volontairement en adoption lire la suite

Partager via Whatsapp