Procès «Carlos»: des mesures policières exceptionnelles

2017-02-01

Procès «Carlos»: des mesures policières exceptionnelles

Le procès qui s'ouvre vendredi 28 août à Zurich n'a rien de bien exceptionnel. Le tribunal de district de Dietikon doit juger de dégradations multiples dans un centre de mesures, de menace et d'entrave. Mais le prévenu est déjà connu au-delà des frontières du canton puisqu'il s'agit d'un des délinquants les plus célèbres de Suisse, le jeune homme dénommé «Carlos».

«Compte tenu de l'intérêt public, il s'agit du plus gros dossier que le tribunal ait à traiter depuis son installation à Dietikon en 2008», a déclaré son président Stephan Aeschbacher au Limmattaler Zeitung.

Le procès sera public

Le nombre de curieux et de journalistes attendus est tel que les autorités ont décidé de déplacer le procès dans une salle plus grande. Afin d'assurer le contrôle à l'entrée et pour des raisons de sécurité, la police cantonale de Zurich va également engager des moyens supplémentaires à la demande du tribunal.

Ce n'est pas la première fois que «Carlos» a affaire à la justice mais ce sera la première fois que le jeune homme, âgé de 19 ans, devra répondre de ses actes devant un tribunal pour adultes. Et ce procès sera public, contrairement à ce qui s'exerce dans la justice pour mineurs à laquelle «Carlos» est habitué.

Le jeune homme est jugé pour avoir menacé un homme avec un couteau et tenté d'échapper aux forces de l'ordre. Il doit également se justifier des dégâts occasionnés lors de son séjour dans le Centre de mesures d'Uitikon (ZH). (nxp)

(Créé: 27.08.2015, 08h21)

Partager via Whatsapp